v-e-n-t.com

Les différents types d’énergies renouvelables

Les énergies renouvelables, en abrégé EnR, désignent des formes d'énergie dont la consommation n’a pas d’impact sur la ressource à l'échelle humaine. Précisons tout de même que d’un point de vue physique, des expressions comme « énergies d'origine renouvelable » ou « sources d'énergie renouvelables » sont plus correctes. Il existe différentes sources d’énergies renouvelables qui sont exploitables aujourd’hui, le soleil étant la principale.

Energie SolaireLes différents types d’énergies renouvelables

Énergie solaire

Le rayonnement électromagnétique émis par le soleil comporte, selon la fréquence d’émission, des ondes radios, des micro-ondes, l’infrarouge, la lumière visible, les rayons X, gamma et cosmiques. Tous ces types de rayonnement électromagnétique dégagent de l’énergie. La surface de la Terre reçoit un niveau d’irradiance (flux énergétique) qui dépend de la longueur d’onde du rayonnement solaire. On distingue deux grandes catégories d'énergie solaire à cycle court, à savoir :

  • l’énergie photovoltaïque qui utilise le rayonnement lui-même
  • et l’énergie solaire thermique qui utilise la chaleur transmise par rayonnement.

Énergie géothermique

Par rapport à d’autres énergies renouvelables, les conditions atmosphériques (vent, pluie, soleil) n’influencent pas la géothermie profonde. Dans les couches profondes du globe terrestre, la radioactivité naturelle des roches qui composent la croûte terrestre produit de la chaleur : il s’agit de l’énergie nucléaire produite par la désintégration du potassium, du thorium et de l’uranium. Le principe consiste en l’extraction de l’énergie géothermique contenue dans le sol pour la transformer en électricité ou pour l’utiliser sous forme de chauffage.

Biomasse

La biomasse désigne indirectement l’énergie solaire emmagasinée sous forme organique grâce à la photosynthèse. On l’exploite par métabolisation ou par combustion. Cette forme d’énergie est considérée comme renouvelable seulement lorsque les quantités brûlées ne sont pas supérieures aux quantités produites, ce qui n’est pas toujours le cas. Comme exemples on peut citer les biocarburants et le bois.

Énergie hydraulique

Energie HydrauliqueLorsqu’elle est en altitude, l’eau (ou plus exactement la vapeur d’eau) possède une énergie potentielle de pesanteur qui, lors du retour de l’eau vers les océans, peut être captée et transformée dans des barrages hydroélectriques. Avant l’apparition de l’électricité, cette énergie mécanique était captée grâce aux moulins à eau pour faire fonctionner des machines ou des outils (moulins à moudre le blé, machines à tisser, etc.). Aujourd’hui, elle est transformée en énergie électrique. Il existe également d’autres formes d’énergies hydrauliques provenant généralement des sources marines :

  • Energie osmotique (provenant de la diffusion ionique qui se produit lors de l’arrivée et du mélange d’eau douce dans l’eau salée de la mer)
  • Energie thermique des mers (produite en exploitant la différence de température entre les eaux superficielles et les eaux profondes des océans)
  • Energie hydrolienne (issue de l'utilisation des courants sous-marins)
  • Energie marémotrice
  • Energie des vagues

 

Énergie éolienne

Les phénomènes météorologiques sont principalement créés par l’activité solaire, et ils se caractérisent par des déplacements de masses d’air à l’intérieur de l’atmosphère. Ces déplacements de masses d’air produisent de l’énergie mécanique qui est à la base de l’énergie éolienne. On peut également produire de l’énergie éolienne grâce aux moulins à vent équipés de pales en forme de voile. De nos jours, les moulins à vent sont remplacés par les éoliennes plus performantes. Ces dernières transforment l’énergie mécanique en énergie électrique, soit pour être utilisée sur place (site isolé de réseau de distribution) soit pour être injectée dans un réseau de distribution.